Le piercing, une mode entrée dans nos moeurs

L’autre jour, je me faisais cette réflexion pendant que je buvais un verre en terrasse avec une copine, en regardant les gens passant devant notre table : il y a plus de personnes désormais avec des piercings que le contraire.

Il y a quelques années encore, on regardait de travers les gens qui avaient un anneau dans le nez, ou sous la lèvre. Maintenant, c’est devenu une chose tout à fait normal. Je me souviens même qu’à l’école, les étudiants devaient retirer leurs piercings s’ils voulaient entrer dans l’établissement.

Maintenant, je ne pense pas que ce soit encore le cas, à part dans quelques écoles qui tiennent encore leurs traditions et leurs règlements en vigueur.

Piercing

Le tatouage suit le même chemin

Si le piercing s’est largement démocratisé, le tatouage est en passe de devenir lui aussi une normalité. Cela ne me dérange pas du tout, je suis pour la liberté de son propre corps.

D’ailleurs, j’ai moi-même un piercing au nombril, que j’ai maintenant depuis quelques années. Par contre, je n’ai pas de tatouage, car son côté définitif m’effraie un peu, car il faut être sûre de son choix !

Et vous, que pensez-vous des piercings et des tatouages ? Vous en avez vous-même ?