Comment utiliser un stéthoscope ?

stethoscope

Le stéthoscope est un instrument médical qu’utilisent les professionnels de la santé pour écouter le cœur, l’intestin et les poumons. Envie de savoir comment utiliser cet appareil. Suivez ces quelques étapes.

Réglez les embouts auriculaires

Les embouts auriculaires transmettent le son et isolent l’oreille des bruits ambiants. Pour bien jouer ce rôle, ils doivent être bien droits et adaptés à vos oreilles. Ils doivent bien rentrer dans vos oreilles afin de les boucher et d’empêcher l’intrusion de tout son externe. Dans le cas échéant, vous risquez de ne rien percevoir comme son au cours de l’utilisation de votre stéthoscope.

Évaluez la tension des embouts sur le stéthoscope

Vous n’entendrez rien si les embouts ne sont pas bien serrés. Vos oreilles vous feront mal s’ils sont par contre trop serrés. Au cas où les embouts seraient trop serrés ou trop relâchés, il faudra alors les ajuster.

  • Appuyez sur les tubes auriculaires près des embouts pour les serrer si ces derniers sont trop détendus.
  • Tirez doucement sur les tubes auriculaires pour les séparer dans le cas où les embouts seraient trop serrés.

Cette étape est aussi importante, car une mauvaise tension des embouts auriculaires sur le stéthoscope peut rendre son utilisation pénible pour vous.

Optez pour un pavillon adapté

De la qualité du pavillon dépend la précision d’écoute. Plusieurs types de pavillons sont disponibles et sont classés notamment en deux catégories : le pavillon simple qui peut être à cloche ou à membrane et le pavillon double qui est simultanément à cloche et à membrane.

Le pavillon à cloche permet d’écouter les sons à basse fréquence (pour les diagnostics d’AVC par exemple) tandis que le pavillon à membrane permet d’écouter les sons à haute fréquence (adapté pour les écoutes des bruits ventilatoires). Diverses tailles de pavillons existent pour les enfants et les adultes.

Mettez-vous dans les conditions optimales d’auscultation

Après le réglage de l’appareil, il faut se mettre dans les conditions adéquates pour ausculter le patient.

  • Commencez par choisir un endroit calme sans bruit.
  • Mettez le patient en position notamment allongée. Notez que les sons que vous percevrez vont varier en fonction de la position du patient : assis, debout, couché sur le côté.
  • Choisissez le pavillon à utiliser (membrane ou cloche). La membrane vous aidera à écouter les sons moyens ou aigus alors que la cloche vous aidera à entendre les sons les plus graves.
  • Demandez au patient de porter une robe d’hôpital ou de relever les vêtements pour voir sa peau. Le stéthoscope doit être utilisé sur la peau nue.

Avant de mettre l’appareil sur la peau du patient, réchauffez-le en le frottant contre votre manche ou utilisez un appareil spécialisé de chauffage.

Procédez à l’auscultation proprement dite

Mettez la membrane sur la partie en haut à gauche de la poitrine à la jonction entre la quatrième et la sixième côte pour entendre le cœur. Écoutez pendant une minute. Pour ausculter les poumons, l’appareil se place au niveau du lobe supérieur et inférieur, sur le devant et l’arrière du torse. Le patient s’assoit bien droit et respire normalement. L’auscultation des sons de l’intestin se fait sur le ventre avec le nombril comme point central. On divise l’abdomen en quatre zones d’écoute puis on écoute dans la partie en haut à gauche, en haut à droit, en bas à gauche et en bas à droite.